© 2018 GRTgaz

  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Flickr Icon

LE POWER-TO-GAS EN IMAGES

 
 
Transformer les surplus d’électricité renouvelable en hydrogène vert et/ou méthane de synthèse pour la stocker

Le Power to Gas consiste à convertir de l'électricité en gaz. 

Plus précisément, il s'agit d'utiliser de l’électricité pour transformer de l'eau en hydrogène par électrolyse. L'hydrogène joue ensuite le rôle de vecteur énergétique, en étant par exemple transporté dans le réseau de gaz.

 

On peut ajouter une étape à ce processus : la transformation de l'hydrogène en méthane de synthèse par méthanation. Cette opération est d'autant plus intéressante qu'elle se fonde sur l'absorption et le recyclage de CO2. 

 

De multiples applications, qui adressent les marchés de tailles et de maturités différentes, sont envisageables pour le Power to Gas : absorption massive de surplus du système électrique, services système, report ou évitement d'investissements locaux dans le réseau électrique, mobilité décarbonnée (gaz de synthèse ou H2), usages  industriels de l'hydrogène etc.

valoriser les surplus d'électricité renouvelable
issus de la production d'énergie intermittente et apporter une solution au stockage de l'énergie.
CAPTER ET VALORISER
LE CO2
en le recyclant par méthanation.
Décarboner LES Réseaux de gaz
par l'injection de gaz d'origine renouvelable (H2 ou méthane de synthèse).
améliorer la balance commerciale de la France
avec des productions d'énergie locales.
 

ÉCLAIRER LES ENERGIES DE DEMAIN

Le Power to Gas favorise l'insertion des énergies renouvelables, en facilitant l'équilibrage des réseaux électriques et en valorisant les surplus de production. Ces surplus sont définis comme la part de production électrique non absorbable par la consommation intérieure.

En 2050, ces surplus de production peuvent être éstimés à plus de 50 TWh/an. Cette quantité se répartit entre des surplus de courte durée et des surplus de longue durée. Or, entre toutes les technologies de stockage existantes, le Power to Gas semble aujourd'hui la technologie la plus adaptée aux stockages de longue durée.

L'électrolyse pourrait ainsi assurer la gestion de surplus de production du système électrique français d'au moins 3 TWh/an en 2030, et plus de 20 TWh/an à l'horizon 2050. Ce qui représente respectivement 100 puis 1000 installations de 10 MW qui fonctionneraient 2500h/an !

 

POTENTIEL

Le Power-to-Gas est donc une solution à explorer pour ses aspects :

  • techniques (rendement, fonctionnement opérationnel de systèmes   complets...)

  • économiques (organisation de la filière française, diminution des coûts d'investissements, valorisation du gaz produit...)

  • réglementaires (statut du stockage d'énergie, élaboration de modèles économiques à moyen et long termes...).

Les travaux ont d'ores et déjà débutés et engagent de fait la filière française dans la course européenne, notamment par le développement de l'installation pilote Jupiter 1000.